mercredi 13 août 2014

Genèse scénique augmentée (The Genesis Live Series 1/5)

Deuxième série consacrée à Genesis, en live cette fois. Vous y retrouverez toutes les sorties officielles du groupe dans l'exercice ainsi que quelques bonus dans le présent et inaugural volume. Enjoie !

Genesis "Genesis Live" (1973)
ou "Sous les feux de la rampe"


Premier live de Genesis, seul live officiel du quintet de référence, aussi, le sobrement titré Genesis Live reste une galette absolument incontournable même si certains titres y manquent cruellement.
 
Parce qu'en 1973, quelques mois avant la sortie de Selling England by the Pound, la formation progressive a largement de quoi proposer un double live et que Genesis Live, tristement simple, ne propose que 5 pistes. C'est d'autant plus rageant qu'on sait qu'un exemplaire promotionnel précéda la version officielle et que celui-ci contenait la chanson la plus référentielle de leur répertoire encore naissant : Supper's Ready. C'est d'autant plus rageant (bis) que le coffret Live 1973-2007 contient suffisamment de bonus pour magnifiquement allonger les splendeurs de la tracklist d'époque* (d'une captation audio d'extraits de The Lamb, à une autre, au Rainbow Theatre de Londres en 1973, pour la tournée de Selling England by the Pound).
Ca ne retire évidemment rien à l'album tel que nous le connaissons, particulièrement dans sa version remixée de 2009 (où tu est plus clair). Parce que ce Genesis là, s'il souffre des évidentes limitations techniques d'alors, est une fantastique machine. Une machine d'une rare précision menée par un Peter Gabriel encore plus trippé que dans les versions studio et d'un groupe explorant encore plus avant les possibles de leurs compositions. Pour preuve, il suffit d'écouter la meilleure version de The Knife disponible sur le marché qui bénéficie, outre d'un chanteur encore plus investi, de l'expertise des deux membres les plus récemment recrutés : Steve Hackett et Phil Collins. Parce qu'Hackett est un guitariste autrement plus passionnant que son pourtant très correct prédécesseur (Ant Phillips, co-fondateur de la maison, démissionnaire parce que traqueur) et que Collins, comme chacun le sait, est alors un des tous meilleurs batteurs au monde et apporte moult finesses à des compositions ne demandant que ça, dont The Knife, donc, surtout The Knife en vérité dont le solo de guitare est littéralement transfiguré, magnifié. Le reste tient forcément plus de la reproduction maniaque, perfectionniste, de ce qui fut enregistré pour les albums dont les interprétations sont tout de même essentielles puisque ce sont les versions définitives de morceaux désormais classiques par le line-up le plus révéré de la formation.

Les petits désagréments mentionnés mis à part, annihilés si vous faites l'acquisition du coffret précité, Genesis Live reste un fantastique album en concert d'un groupe dont, génération après génération, on n'a pas fini de louer les mérites... à raison !


* Chanceux que vous êtes, les bonus ont été rajoutés au fichier, pour un total de 2h20 de musique !, dont la tracklist est donc la suivante :

Genesis Live (remix 2009)
1. Watcher of the Skies 8:34
2. Get 'em Out by Friday 9:13
3. The Return of the Giant Hogweed 8:12
4. The Musical Box 10:54
5. The Knife 9:45
Bonus (rippé du DVD audio)
Enregistrements de 1975
6. Back in N.Y.C. 6:11
7. Fly on a Windshield 2:54
8. Broadway Melody of 1974 2:18
9. Anyway 3:33
10. The Chamber of 32 Doors 5:58

Bonus Cd
Live at the Rainbow 1973
1. Dancing With the Moonlit Knight 9:05
2. The Cinema Show 11:05
3. I Know What I Like (In Your Wardrobe) 5:23
4. Firth of Fifth 8:33
5. More Fool Me 3:24
6. The Battle of Epping Forest 12:23
7. Supper's Ready 23:42


Tony Banks – Hammond organ, Mellotron, Hohner Pianet, 12-string guitar, backing vocals
Phil Collins – drums, backing vocals
Peter Gabriel – lead vocals, flute, tambourine
Steve Hackett – lead guitar
Mike Rutherford – bass guitar, bass pedals, 12-string guitar, backing vocals

14 commentaires:

  1. Et si, quarante ans après et qui balança bientôt tout çà pour Dr. Feelgood et Eddie & The Hot Rods, j'essayais à nouveau ? J'ai à nouveau envie de Malicorne... la nostalgie à l'approche de la vieillisse ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi pas ! En tout cas, une chose est sûre avec cette version rallongée couvrant toute la période Gabriel, si tu n'aimes pas, c'est que Genesis n'est définitivement pas pour toi.
      Tu me tiens au courant, du coup ?

      Supprimer
  2. Ha ha Arewenotmen qui évoque le bulldozer que fur Dr Feelgood.
    Au fait, donc le solo, Grandiose, c'est déjà Steve Hacket! Moi qui pensait dire du bien du prédécesseur dans un autre de mes commentaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur Trespass, c'est Anthony Phillips et c'est correct.
      Sur Genesis Live, c'est Steve Hackett et c'est extraordinaire.
      Ok, on se comprend maintenant ? ;-)
      Et donc tu peux louer Steve, il le mérite ! (ça me donnerait presque envie de continuer mon œuvre de rétrospective génésienne pas un passage en revue des albums d'Hackett, tiens !)

      Supprimer
    2. Oui, oui, compris. Même si le souvenir du solo dans le Live n'était pas le style de dentelle auquel m'a habitué Steve, d'où mon erreur, c'était limite... faut que je me refasse et je reviens préciser mon impression

      Supprimer
    3. .... oui, c'est ça... Un genre TELEVISION en plus... énervé. Un son acéré comme un ... hum ... couteau.

      Supprimer
    4. Faudrait voir à ne pas confondre Hackett avec une dentelière ! Quand il faut, le garçon sait défourailler, comme sur The Knife où c'est exactement ce qu'il fallait !

      Supprimer
    5. "Défourailler" je n'aime pas railler des fous de Hackett, mais j'ai un doute, mais puisque sa carrière va être décortiqué, je vais attendre les signaux qui te donneraient raison.

      Supprimer
    6. Evidemment, il préfère la finesse, quand on peut jouer bien pourquoi jouer brut ?

      Supprimer
    7. Par exemple :
      https://www.youtube.com/watch?v=alFWO-XIS_E

      Supprimer
  3. Là tu nous gâtes en titres bonus
    T' es trop bon ;)
    Merci beaucoup

    Fil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me rappelle que dans 2 mois je vais aller voir la copie

      https://www.youtube.com/watch?v=lQT7lweYiNc

      Fil

      Supprimer
    2. On m'a dit beaucoup de bien de The Musical Box et il est vrai que les extraits sont assez bluffants... Mais, je ne sais pas, j'ai toujours du mal avec les imitations. Et puis, j'ai vu Hackett lors de ses deux passages parisiens de la tournée Genesis Revisited II.

      Supprimer