dimanche 24 novembre 2013

Grand Jeu, 7ème Edition, 4ème Tour

Life on Mars?
Une musique d'une autre planète ou presque.

Comme ça, à la première impression, le thème appelait à de la science-fiction musicale, ou à un genre si totalement alien qu'on l'aurait pu croire joué par des individus d'un autre monde... Vous vous en doutez, je ne manquais pas de matériel sur le sujet, à la limite j'en avais trop, même... Et puis, et puis, et puis...

Fela Kuti & the Afrika 70 "Gentleman" (1973)
ou "Planet Afrika"


D'une autre planète... l'Afrique ! Pas une Afrique de carte postale, une Afrique ouverte sur le monde, violente souvent, sensuelle toujours, à la fois si proche et si loin de nous...

De la riche discographie de Fela, Gentleman est celui que je préfère (suivi de près par Confusion de 1975 auquel il est groupé dans la présente réédition), un album politique bien-sûr, comme le fut toute l'œuvre de Fela Anikulapo Kuti, un album pour lequel il a spécialement appris à jouer du saxophone afin de remplacer, au cours des sessions, un Igo Chico démissionnaire, il impressionne dans l'exercice, d'ailleurs sur un album suant et groovant, tribal et jammy, chaud, lourd, céleste... Tout ça !

Comme à l'accoutumé dans l'afrobeat de Fela, ce funk de la jungle, jazzy et libre dont il est le géniteur, les pistes sont longues, largement improvisés, avec de vibrantes chorales tribales, de rutilants cuivres et de trépidantes rythmiques panafricaines. C'est vibrant, aussi étourdissant de virtuosité que de vérité, une musique de ghetto pour sortir du ghetto, un gospel impossible pour le droit des hommes.

A la mort de Fela Kuti, on a pleuré la mort d'un grand homme , pas seulement d'un grand homme africain, d'un grand musicien aussi dont l'impressionnant catalogue est évidemment à revisiter souvent, religieusement. Gentleman, en diamant sur la couronne,  est une parfaite introduction à l'homme et à son art.


Gentleman (1973)
1. Gentleman 14:32
2. Fefe Naa Efe 8:06
3. Igbe 8:14
Confusion (1975)
1. Confusion 25:35


Fela Ransome-Kuti – alto saxophone, arrangements, electric piano, production, tenor saxophone, vocals
Tunde Williams – trumpet
Igo Chico – tenor saxophone (tracks 2, 3)
(autres musiciens inconnus)

36 commentaires:

  1. Ah ouiiii, bien joué!! Moi j'étais restée dans le nordique pour déjouer le thème, puis j'ai déniché du néo-zélandais... Chou blanc, je me suis dirigée vers le "robotique"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée en fait mais j'avais déjà fait le robotique avec Kraftwerk... On en reparle chez toi. :-)

      Supprimer
  2. arrff terrible, les hommes n'ont plus rien à voir avec ça.. Fela... c'est pour moi, le seul mec qui arrive à me faire danser .. j'ai des témoin... ils sont sur Venus :D

    RépondreSupprimer
  3. Jamais écouté celui-là (il y en a tellement faut dire), on sent la passion pour le bonhomme et ça se comprend !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Marley africain ? Encore un peu plus que ça à mon avis mais ça résume assez bien.

      Supprimer
  4. Belle cartouche! Et quelle pochette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es le yin, Keith est le yang... Et inversement. ^_^

      Supprimer
  5. Très bon, mais l’Afrique comme autre planète, cela incite aux commentaires mal-venus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais l'Afrique est vraiment une autre planète. Je ne rentrerai pas dans un débat politique là dessus, pas la place, pas le moment, sache simplement que mon amour pour Fela vient de sa musique, bien sûr, mais aussi de ses combats, ceux d'une Afrique exclue de notre monde, de facto, une autre planète.
      Et oui, très bon.
      Et si un lecteur de Minute passe par là, qu'il aille se faire empapaouter.

      Supprimer
  6. Ah ! C'est toujours la rubrique des pochettes moches ?????
    Celui là, je le mets de côté avant de l'écouter, parce qu'il me semble touffu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je la trouve très bien la pochette !
      Touffu, tu l'as dit. Pas sûr que ce soit pour toi, enfin, tu peux tjrs tester... ;-)

      Supprimer
  7. Ah, THE KING OF afro-beat, le père spirituel Fela Kuti !

    "Il y a eu trois grooves majeurs au cours des années 70’ : le Funk de James Brown, l’Afrobeat de Fela Kuti mais aussi le "Neu-Beat" du groupe allemand Neu!"

    Ce n'est pas moi qui le dis mais le maître Brian Eno !!!
    Very good choix 5 étoiles !!
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      Je ne connaissais pas la citation de Brian Eno, très intéressante ! Un jour il faudra que je me mette à Neu!

      Supprimer
  8. Fela...
    Avec lui, tu me fais de suite aussi le retour vers le remain in lights de heads...
    Fela, en boucle des années...
    Supersonique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Supersonique,supergroovy, superjammy, superjazzy, superfunky, superangry.... Super tout court !

      Supprimer
  9. Je ne regrette pas l'image discutable qui le compare à James Brown. Car à la première écoute tu combines le désaccord de la comparaison (bon, les longueurs envoûtantes?) avec le claque de la découverte. L'Afrique une autre planète? En tout cas une fois mis son oreille sur les musiques qui en découlent, on comprend la richesse, la diversité. Du coup on se trouve un peu réducteur à parler de la "musique Africaine" alors pourquoi pas PLANÈTE!! Histoire de hisser le continent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On parlera donc plus de Musiques Africaines, voire Panafricaines.
      Il est évident que du nord (Egypte au Maroc) au sud, il y a un univers à découvrir... J'y reviendrai bientôt, très bientôt mais il faudra de la place dans le DD !!! ^_^

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Merci !
      J'essaye tjrs de trouver des titres... Pas tjrs simple.

      Supprimer
  11. Hello.
    J'ajoute le com' de Vincent au com' de Sorg, voilà mon avis.
    Pas ma chope de bière de mil ceci dit, mais Zorno, ça me dit quelque chose Zorno : c'est pas celui qui me tombe dessus dès qu'il flaire un détournement là où il n'y en a pas ?
    Moi je dis bien joué, et belle pochette.
    Par contre l'image que tu as mise en en-tête ...quelle horreur!
    EWG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas eu l'impression de détourner... Pas vraiment.
      Et merci.

      Supprimer
  12. Réponses
    1. Non, non, la musique de Fela est une planète à elle seule.

      Supprimer
  13. Hi Zornie ! Tu vas être sur le cul : je n'irais pas jusqu'à dire que cet album m'a transporté au paradis, mais j'ai quand même trouvé quelques passages plutôt savoureux. Je trouve les 2 premiers titres un peu longs (j'ai tendance à décrocher). Par contre les 2 derniers (qui font quand même plus de 8 minutes!!!), sont assez plaisants à écouter. On est un peu dans l'ambiance Santana et j'apprécie.
    Thanxxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien content de le lire ! Il n'y a encore de l'espoir pour toi. ;-)

      Supprimer
  14. Oh le détournement génial ! J'avais pensé faire un truc du genre pour parler d'un pays lointain et exotique. Mais en plus parler de Fela.... C'est génial, chapeau ! Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai dit dans d'autres commentaires, je n'ai pas pensé ça comme un détournement... Mais merci tout de même pour le compliment.

      Supprimer
    2. Ca me paraissait balisé science fiction - musique électronique ou expérimentale. Mais j'avais moi-même pensé à des disques cambodgiens ou sud-américains, donc rester sur Terre mais visiter d'autres mondes est tout à fait raccord avec le thème, c'est juste moins "facile" comme choix ! ;)

      Supprimer
  15. Dans me bras Stefan ! J'approuve entièrement ton choix. Perso l'idée science-fictionesque me rebutait alors qu'il y a des planètes virtuelles pas loin de chez nous. Quant au disque, formidable évidemment. Je suis incapable de dire celui que je préfère chez Fela tant l’œuvre est riche mais celui-ci est forcément bien placé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La science fiction ne me rebute pas, j'y passerai d'ailleurs dès le supplément de demain, mais il est vrai que j'avais envie d'aborder le sujet différemment. Etrange que tant de gens y aient vu un détournement quand j'avais juste choisi un autre angle... Je ne suis pas encore passé chez toi, ni chez personne, mais je vois que tu as aussi trouvé une autre approche, je passe bientôt.

      Supprimer
  16. Hé pour moi aussi, l’Afrique me semble trop proche pour être une autre planète... Il faut dire que j'y vais souvent en musique... Du coup je ne me sent pas trop dépaysé avec Fela même si je ne connaissais pas cet album que je trouve très beau. Pour moi l'Afrique est un autre continent en musique aussi... aussi riche que s'il s'agissait d'une autre planète... mais quelle proximité!!! Il faut dire qu'ils sont nombreux les musiciens africains à venir enregistrer en France... pour notre plus grand bonheur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, mais tu es dans la minorité, non ?

      Supprimer